Mémoires pour servir à lhistoire du Jacobinisme

De
Publicado por

m!CJ)ICMICOICOcj)CDCO4fév'arvj>^fj;^:MMEMOIRESPOUR SERVIR A L'HISTOIREDU JACOBINISME.MEMOIRESPOUR SERVIR A L'HISTOIREJACOBINISME,DUm. l'abbéPar BARRUEL.NOUVELLE ÉDITION^ET CORRIGÉE PARREyUE l'AUTEUR»TOME PREMIER.IMPRIMERIEDE THEODOREPITRAtT^^ "^9-\A LYON,CHEZ THÉODORE PITRAT, IMPRIMEURS-LIBRAIRE;^RUE DV PÉRAT.V,DISCOURSPRÉLIMINAIRE.désastreux deSous le nom Jacobins une secte AppaH-yparu dans les premiers jours de laa Révolution jacobinu-enseignant quefrançaise , les hommes sont touségaux et libres; aunom de cette égalité, de cetteliberté désorganisatrices , foulant aux pieds les au-tels et les trônes au nom de cette même égalité;,de celte même liberté , appelant tous les peuplesaux désastres de la rébellion et aux horreurs deranarchie.Dès les premiers instans de son apparition,cette s'est trouvée forte de trois cent millesecteadeptes , soutenue de deux millions de bras qu'ellefaisoit dans toute l'étendue de la France,mouvoirarmés de torches de piques, de haches et de,toutes les foudres de la révolution.C'estsous les auspices , c^estpar lesmouvemenset de cette sectel'impulsion , l'influence l'action,que se sont commises toutes ces grandes atrocitésqui inondé un vaste empire du sang deont sespontifes de ses prêtres, de ses nobles de ses, ,riches de ses citoyens de tout rang, de tout,Tige de tout sexe. C'est par ces mêmes hommes,que le roi Louis XYI , la Reine son épouse la,princesse Elisabeth sœur d'outragessa ...
Publicado el : miércoles, 20 de julio de 2011
Lectura(s) : 52
Número de páginas: 346
Ver más Ver menos
m !CJ) ICM ICO ICO cj) CD CO 4fév 'arvj >^fj;^: M MEMOIRES POUR SERVIR A L'HISTOIRE DU JACOBINISME. MEMOIRES POUR SERVIR A L'HISTOIRE JACOBINISME,DU m. l'abbéPar BARRUEL. NOUVELLE ÉDITION^ ET CORRIGÉE PARREyUE l'AUTEUR» TOME PREMIER. IMPRIMERIEDE THEODOREPITRAtT^^ "^9-\ A LYON, CHEZ THÉODORE PITRAT , IMPRIMEURS-LIBRAIRE;^ RUE DV PÉRAT. V , DISCOURS PRÉLIMINAIRE. désastreux deSous le nom Jacobins une secte AppaH-y paru dans les premiers jours de laa Révolution jacobinu- enseignant quefrançaise , les hommes sont tous égaux et libres; aunom de cette égalité, de cette liberté désorganisatrices , foulant aux pieds les au- tels et les trônes au nom de cette même égalité; , de celte même liberté , appelant tous les peuples aux désastres de la rébellion et aux horreurs de ranarchie. Dès les premiers instans de son apparition , cette s'est trouvée forte de trois cent millesecte adeptes , soutenue de deux millions de bras qu'elle faisoit dans toute l'étendue de la France,mouvoir armés de torches de piques, de haches et de, toutes les foudres de la révolution. C'estsous les auspices , c^estpar lesmouvemens et de cette sectel'impulsion , l'influence l'action , que se sont commises toutes ces grandes atrocités qui inondé un vaste empire du sang deont ses pontifes de ses prêtres, de ses nobles de ses, , riches de ses citoyens de tout rang, de tout, Tige de tout sexe. C'est par ces mêmes hommes, que le roi Louis XYI , la Reine son épouse la, princesse Elisabeth sœur d'outragessa abreuvés, et d'igriominie dans une longuç captivité ont été, ToivtE I. a. VI( ) surréchafaudsolennellement assassinés , et tous les Souverains du monde fièrement menacés dumême par eux que la révolution française estsort. C'est l'Europedevenue le fléau de , la terreur des puis- vainement combinées pour mettre un termesances progrès de ces armées plusaux révolutionnaires „ nombreuses et plus dévastatrices que Tinondatioa des Vandales. Qu'est-ce donc que ces hommes sortis pour , ainsi dire des entrailles de la terre avec leurs, , leurs foudres tousdogmes et /avec leurs projets , tous leurs moyens et toute la résolution de leur férocité ? Qu'est-ce que cette secte dévorante ? lui viennent tout à la fois etD'où cet essaim d'adeptes, et ces systèmes et ce délire de la rage contre tous les autels et tous les trônes , toutes les institutions religieuses civi-contre et les de nos ancêtres ? Aussi nouveaux que leurnom même les Jacobins ne sont-ils devenus les plus, instrumensterribles de la révolution que parce , qu'ils en sont les premiers nés et les enfans chéris ; leurou bien, antérieurs à larévolution si elle est, ouvrage que furent-ils eux-mêmes avant de se , montrer Quelle fut leur école et quels furentï leurs maîtres? Quels sont leurs projets ultérieurs? Cette révolution française terminée cesseront-ils, de tourmenter la terre , rois etenfm d'assassiner les de fanatiser les peuples ? ^^^ questions ne sont rien moins qu'indifTéren- împor- chargéstes pour les nations et pour les hommes **'ieu/*^ histoire, bouheur ou du maintien de la société.^q Jeu^ j
¡Sé el primero en escribir un comentario!

13/1000 caracteres como máximo.

Difunda esta publicación

También le puede gustar