Les Valeurs politiques en Europe : effet du contexte national et des attitudes religieuses / The Influence of the National Context and Religious Attitudes on Political Values in Europe - article ; n°1 ; vol.93, pg 99-128

De
Archives des sciences sociales des religions - Année 1996 - Volume 93 - Numéro 1 - Pages 99-128
Based on data from a 1990 survey of the values of Europeans, this article highlights the links between political and religious values. The following political values are taken into account: political awareness and commitment, post-materialist values, attitude towards foreigners, left-wing or right-wing identity. The author tries to determine whether any of these values are influenced by a Catholic or Protestant affiliation or by the degree of commitment to one of those two religious systems. He presents several conclusions. Within the same country, Catholics and Protestants tend to share similar values and it is increasingly difficult to identify a transnational ethic associated with each of the two religions. On the other hand, those who reject any kind of religion or, on the contrary, those who are strong Christians tend to adopt specific models of political and ethical values. The system of values of the Europeans also depends to a large extent on their national culture.
Ce texte, basé sur les données de l'enquête de 1990 sur les valeurs des Européens, s'intéresse aux liens entre valeurs politiques et attitudes religieuses. Les valeurs politiques retenues concernent la politisation et la participation politique, les valeurs postmatérialistes, l'attitude à l'égard des étrangers, l'identité de gauche ou de droite. Pour chacune de ces dimensions, y-a-t-il un effet d'une affiliation au catholicisme ou au protestantisme et du degré d'intégration à l'un de ces deux systèmes religieux ? Plusieurs conclusions sont formulées. A l'intérieur du même pays, catholiques et protestants partagent largement les mêmes valeurs et il est de plus en plus difficile d'identifier une éthique transnationale propre à chacune de ces confessions. Par contre les personnes qui refusent toute religion ou au contraire celles qui sont fortement intégrées au christianisme adoptent des modèles de valeurs politiques et éthiques assez spécifiques. Les systèmes de valeurs des Européens dépendent aussi fortement de la culture nationale.
30 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publicado el : lunes, 01 de enero de 1996
Lectura(s) : 30
Número de páginas: 32
Ver más Ver menos

Pierre Brechon
Les Valeurs politiques en Europe : effet du contexte national et
des attitudes religieuses / The Influence of the National Context
and Religious Attitudes on Political Values in Europe
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 93, 1996. pp. 99-128.
Citer ce document / Cite this document :
Brechon Pierre. Les Valeurs politiques en Europe : effet du contexte national et des attitudes religieuses / The Influence of the
National Context and Religious Attitudes on Political Values in Europe. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 93,
1996. pp. 99-128.
doi : 10.3406/assr.1996.1017
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1996_num_93_1_1017Resumen
Basándose en la encuesta de 1990 sobre los valores de los europeos, el autor examina las relaciones
entre valores políticos y actitudes religiosas. Los valores políticos que se eligieron fueron la politización
y la participación política, los valores post-materialistas, el actitud frente a los extranjeros, la identidad
de derecha o de izquierda. ¿ Conlleva ésto efectos sobre la adhesión a los valores precedentes de la
pertenencia al catolicismo o al protestantismo y del grado de integración a estos dos sistemas
religiosos ? Se presentan varias conclusiones. En un mismo país, católicos y protestantes comparten
los mismos valores y es cada vez más difícil identificar una ética transnacional propia de cada sistema
religioso. En cambio, las personas que rehusan todo tipo de religión o las que son fuertemente
integradas al cristianismo adhieren a modelos de valores políticos y éticos bastante especificos. Los
sistemas de valores dependen también en gran medida de la cultura naciónal. Basándose en la
encuesta de 1990 sobre los valores de los europeos, el autor examina las relaciones entre valores
políticos y actitudes religiosas. Los valores políticos que se eligieron fueron la politización y la
participación política, los valores post-materialistas, el actitud frente a los extranjeros, la identidad de
derecha o de izquierda. ¿ Conlleva ésto efectos sobre la adhesión a los valores precedentes de la
pertenencia al catolicismo o al protestantismo y del grado de integración a estos dos sistemas
religiosos ? Se presentan varias conclusiones. En un mismo país, católicos y protestantes comparten
los mismos valores y es cada vez más difícil identificar una ética transnacional propia de cada sistema
religioso. En cambio, las personas que rehusan todo tipo de religión o las que son fuertemente
integradas al cristianismo adhieren a modelos de valores políticos y éticos bastante especificos. Los
sistemas de valores dependen también en gran medida de la cultura naciónal.
Abstract
Based on data from a 1990 survey of the values of Europeans, this article highlights the links between
political and religious values. The following political values are taken into account: political awareness
and commitment, post-materialist values, attitude towards foreigners, left-wing or right-wing identity. The
author tries to determine whether any of these values are influenced by a Catholic or Protestant
affiliation or by the degree of commitment to one of those two religious systems. He presents several
conclusions. Within the same country, Catholics and Protestants tend to share similar values and it is
increasingly difficult to identify a transnational ethic associated with each of the two religions. On the
other hand, those who reject any kind of religion or, on the contrary, those who are strong Christians
tend to adopt specific models of political and ethical values. The system of values of the Europeans also
depends to a large extent on their national culture.
Résumé
Ce texte, basé sur les données de l'enquête de 1990 sur les valeurs des Européens, s'intéresse aux
liens entre valeurs politiques et attitudes religieuses. Les valeurs politiques retenues concernent la
politisation et la participation politique, les valeurs postmatérialistes, l'attitude à l'égard des étrangers,
l'identité de gauche ou de droite. Pour chacune de ces dimensions, y-a-t-il un effet d'une affiliation au
catholicisme ou au protestantisme et du degré d'intégration à l'un de ces deux systèmes religieux ?
Plusieurs conclusions sont formulées. A l'intérieur du même pays, catholiques et protestants partagent
largement les mêmes valeurs et il est de plus en plus difficile d'identifier une éthique transnationale
propre à chacune de ces confessions. Par contre les personnes qui refusent toute religion ou au
contraire celles qui sont fortement intégrées au christianisme adoptent des modèles de valeurs
politiques et éthiques assez spécifiques. Les systèmes de valeurs des Européens dépendent aussi
fortement de la culture nationale.Arch de Sc soc des Rel. 1996 93 janvier-mars 99-128
Pierre BR CHON
LES VALEURS POLITIQUES EN EUROPE
EFFET DU CONTEXTE NATIONAL
ET DES ATTITUDES RELIGIEUSES
Ce texte poursuit deux objectifs rarement menés de front présenter quel
ques résultats une enquête européenne abord sur les attitudes religieuses
puis sur les valeurs politiques pour terminer sur quelques choix éthiques)
essayer de distinguer influence du contexte national et des attitudes reli
gieuses sur les valeurs et éthiques Il agira donc de parvenir
une conclusion de nature sociologique et politologique 1)
Les données utilisées sont celles de enquête European Values réalisée
en 1990 dans dix pays de Union européenne les douze exception de la
Grèce et du Luxembourg 2) initiative de la Fondation European Value
Systems Study Group EVSSG Cette enquête est la reprise de celle qui
avait été conduite en 1981 par le même organisme Le questionnaire est
comme en 1981 extrêmement détaillé sur toute une série de thèmes valeurs
familiales religieuses politiques économiques sens du travail etc. et
comporte de nombreuses questions identiques Les questionnaires de 1981 et
Une présentation beaucoup plus détaillée du matériau empirique utilisé ici sera publiée
dans Religions et politique en Europe Actes du colloque Religiosité Religions Identités
religieuses 16-18 mars 1994 Université Pierre Mendes France de Grenoble Vrin Recherches
sur la philosophie et le langage paraître
Le fichier total contient 16266 individus Les résultats présentés sont des résultats pon
dérés de manière assurer la meilleure représentativité possible
Les résultats pour la France ont été publiés dans Les Valeurs des Fran ais sous la
direction Hélène RIFFAULT PUF coll Sociologies 1994 332 Pour Europe on pourra
consulter le numéro spécial 200 de la revue Futuribles Juillet-Août 1995 volution des
valeurs des européens 3-203 En langue anglaise deux ouvrages ont été publiés Sheena
ASHFORD et Noël TIMMS What Europe thinks Study of Western European Values Dartmouth
1992 158 Peter ESTER Loek HALM Ruud de MOOR The Individualizing Society Tilburg
University Press 1993 311
Une synthèse de enquête européenne de 1981 été publiée en fran ais par Jean STOETZEL
Les Valeurs du temps présent une enquête européenne PUE coll Sociologies 1983 309
En langue anglaise voir Stephen HARDING David PHILLIPS et Michael FOGARTY Contrasting
Values in Western Europe Unity Diversity and Change Mac Millan 1986 274
99 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
de 1990 ont été repris dans de nombreux autres pays ce qui fait de ces données
une source irrempla able pour les comparaisons sur les valeurs culturelles 5)
Le rôle que peuvent jouer les religions dans la structuration des attitudes
politiques dépend de leur prégnance sur la société Or on sait que impact
des systèmes religieux est de moins en moins fort et que partout des pro
cessus de sécularisation sont uvre Le modèle dominant observé dans
les données est celui de la chute des indicateurs identité religieuse chez les
jeunes 66 des 18-29 ans contre 85 des 60 ans et plus déclarent ils
appartiennent une religion 49 des jeunes nomment le catholicisme
contre 57 des 60 ans et plus et 14 le protestantisme contre 25
Cette déclaration appartenance une des grandes confessions religieuses de
presque trois européens sur quatre ne se traduit pas très fréquemment dans
des comportements religieux réguliers et impliquants Si on prend comme
critère assistance au moins mensuelle un service religieux 17 des
jeunes européens sont des catholiques pratiquants réguliers pourcentage qui
atteint 39 chez les 60 ans et plus et seulement des protestants réguliers
contre 11 les 60 ans et plus La pratique régulière baisse fortement
alors augmentent les pourcentages de pratiquants irréguliers et de non pra
tiquants Par ailleurs identités catholique et protestante ont pas le même
contenu la première accompagnant plus souvent une pratique cultuelle
Le traitement des données permet de distinguer les sans religion et les
athées convaincus Les premiers indiquent pas appartenance religieuse
mais ne se déclarent pas non plus par ailleurs athées convaincus alors que
les seconds le font Les données montrent que le pourcentage de sans religion
est beaucoup plus élevé chez les jeunes alors que le pourcentage athées
Bien sûr ces données ont aussi leurs faiblesses comme toutes les données elles
soient qualitatives ou quantitatives Les méthodologies échantillonnage peuvent varier un
pays autre Les tailles échantillon sont aussi différentes en fonction des moyens financiers
mobilisés dans chaque pays Les traductions des questions en diverses langues peuvent introduire
des biais certaines différences un pays autre peuvent parfois tenir la connotation des
mots dans chaque langue plutôt une spécificité culturelle Toutes ces faiblesses sont se
condaires par rapport la richesse offerte de comparaisons possibles dans le temps et dans
espace
Ceci sera développé dans Cultures jeunes et religions en Europe sous la direction de
Roland Campiche) Cerf paraître
Les membres des différentes dénominations protestantes sont pris en compte sous ce
vocable sans distinguer les appartenances aux Eglises majoritaires ou minoritaires Le question
naire permet cette distinction mais les membres des glises minoritaires sont trop peu nombreux
pour être traités séparément Pour la Grande-Bretagne les anglicans sont classés avec les pro
testants
appartenance confessionnelle peut avoir des sens extrêmement différents selon les
individus Les travaux de Jean-Marie Donegani sur les identités catholiques des Fran ais le
montrent bien cf La Liberté de choisir Pluralisme religieux et pluralisme politique dans le
catholicisme fran ais contemporain Presses de la FNSP 1993 485 p. Beaucoup maintiennent
une référence ténue institution religieuse qui est pas sans signification même si elle im
plique pas une croyance aux dogmes fondamentaux de cette confession En ce sens expression
souvent employée par Grâce Davie pour qualifier la situation religieuse contemporaine be
lieving without belonging est en partie dangereuse cf Religion in Britain since 1945 Believing
without Belonging Blackwell 1994 226 p. Cette expression souligne bien que subsistent et
même se recomposent des croyances religieuses indépendamment des institutions Mais elle mas
que la subsistance une référence institutionnelle On pourrait tout aussi bien dire que beaucoup
hui sont des belonging without believing
100 POLITIQUES EN EUROPE VALEURS
convaincus est de dans la génération des jeunes et de dans celle des
aînés Ceci confirme une observation déjà faite dans certaines recherches fran
aises et européennes appartenance confessionnelle alliée une pratique
quasi nulle les croyances incertaines et indifférence religieuse progressent
beaucoup plus fortement chez les jeunes européens que le rejet argumenté
des systèmes religieux 9)
La pratique religieuse ne constitue que un des aspects de intégration
un système religieux enquête permet de mesurer ce degré
aussi travers trois types de comportements être adhérent ou bénévole des
organisations religieuses ou paroissiales prendre un moment pour prier
pour méditer pour la contemplation ou quelque chose comme cela
Dieu souvent Ces indicateurs sont aussi la baisse parmi les jeunes La
dévotion privée décroît aussi fortement que la pratique communautaire régulière
Beaucoup autres religieux de cette enquête pourraient confir
mer la même conclusion la construction une identité religieuse forte chez
les jeunes européens est beaucoup moins fréquente autrefois 10 iden
tité religieuse diffuse est au contraire plus ainsi que absence
dentité Mais ceux qui ont construit une identité religieuse qui exprime dans
un certain nombre de pratiques et de croyances se caractérisent probablement
aussi par un certain nombre attitudes éthiques culturelles et politiques assez
spécifiques Dans la suite de ce texte objectif est donc de montrer quels
sont les effets sur les attitudes politiques et éthiques
une affiliation au catholicisme et au protestantisme ou une absence
affiliation religieuse
du degré intégration une des deux grandes religions chrétiennes
de appartenance un pays marqué par une histoire qui contribue aussi
former les attitudes politiques
Le degré intégration un système religieux sera mesuré par le critère
de la pratique cultuelle 11 Nous distinguerons dans les tableaux suivants
huit catégories trois pour les catholiques trois pour les protestants dans cha
que cas pratiquants réguliers irréguliers et non pratiquants) auxquelles il
convient ajouter les sans religion et les athées convaincus Même si la pra
tique ne correspond une facette de intégration religieuse est une fa
cette extrêmement significative Nous avons ailleurs mis au point sur les
mêmes données une autre échelle intégration religieuse fondée sur des in
dicateurs religieux beaucoup plus variés La liaison entre les deux échelles
intégration est extrêmement forte de Cramer de 07)
Cf Yves Lambert ges générations et christianisme en France et en Europe Revue
fran aise de sociologie vol 34 1993 525-555
10 Et les écarts entre hommes et femmes en matière religieuse se réduisent chez les
jeunes Dans les générations plus âgées les femmes construisent beaucoup plus souvent une
identité religieuse marquant toute leur vie que les hommes Cf Pierre BR CHON Le Mystère
des identités religieuses masculines et féminines dans le livre rendant compte du colloque
1995 de Association fran aise de sociologie religieuse Femmes et religions sous la direction
de Fran oise LAUTMAN) paraître
11 emploi de cet indicateur souvent critiqué été validé par les travaux de Guy
MICHELAT Identité catholique des Fran ais Les Dimensions de la religiosité et Ap
partenances et socialisation religieuse Revue fran aise de sociologie vol 31/3 et 1990
355-388 609-633
101 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
POLITISATION PARTICIPATION POLITIQUE ET POSTMAT RIALISME
partir de trois questions fortement liées entre elles intéresser la
politique discuter politique entre amis importance de la politique dans la
vie) un indice de politisation été construit Comme dans toutes les enquêtes
on découvre sans surprise que le degré de politisation est très dépendant du
niveau éducation plus les individus ont fait des études longues plus ils
sont aussi politisés Par contre âge intervient plutôt faiblement les jeunes
dont la socialisation politique est très progressive parallèlement leur entrée
dans la vie active sont simplement un peu moins politisés que les adultes 12
Le tableau isole la partie la plus politisée de échantillon soit 45 ce
pourcentage apparaît en bas droite Chaque case du tableau donne le pour
centage de personnes fortement politisées selon le pays et attitude religieuse
La colonne Ensemble fait apparaître que les protestants sont beaucoup plus
politisés que les catholiques et que le degré intégration chaque confession
est sans influence on observe pas de différence de politisation selon
le niveau de pratique Par ailleurs on observe de fortes différences de poli
tisation selon les pays Ceux-ci sont présentés par ordre croissant de politi
sation ce qui aboutit présenter gauche les pays catholiques et droite
des pays de Europe du nord plus marqués par le protestantisme La prise
en compte de intérieur du tableau permet de progresser dans les conclusions
dans les pays bi-confessionnels de Europe du Nord les catholiques ne sont
pas moins politisés que les protestants ils se coulent dans la culture politique
du pays Le degré de politisation dépend donc avant tout du contexte culturel
national Le protestantisme naissant très tôt favorisé dans le nord de Europe
le développement de alphabétisation de fa on permettre un accès plus
facile des fidèles la Bible Allemagne les Pays-Bas et le Danemark avaient
avant 1700 plus de 50 des hommes de 20 30 ans alphabétisés alors que
pour une large partie du Portugal de Espagne et de Italie cette proportion
été atteinte au début du xxe siècle Le protestantisme et la valorisation
des études ont aussi favorisé émergence une culture de la discussion et
du débat politique une culture de citoyenneté qui est hui partie in
tégrante de la culture nationale et se trouve partagée dans les pays bi-confes
sionnels aussi bien par les protestants que par les catholiques La religion
donc pas effet direct sur la politisation mais un effet indirect et histo
rique
Notons encore que la politisation est en général assez forte chez les sans
religion et elle est très forte chez les athées convaincus 13 Dans prati
quement tous les pays le refus de la religion accompagne une forte po-
12 Cf Pierre BR CHON Les Européens et la politique Futuribles op cit. 63-84
13 Les sans religion et les athées convaincus sont globalement plus jeunes que les autres
catégories religieuses prises en compte Leur moyenne âge est respectivement de 401 et de
368 ans alors elle est chez les protestants de 546 pour les pratiquants réguliers et de 457
pour les non pratiquants chez les catholiques de 506 pour les pratiquants réguliers et de 417 les Or malgré leur jeunesse qui devrait entraîner une moindre politisation
les sans religion et surtout les athées convaincus sont très politisés ailleurs pour un même
niveau étude les jeunes de moins de 35 ans athées convaincus sont toujours plus politisés
que la moyenne de la catégorie Le refus de la religion semble chez les jeunes aller de pair
avec une socialisation politique précoce
102 Tableau de personnes politisées niveau et de indice selon attitude religieuse et le pays
Grande- Dane Allemagne En Belgique Italie Pays-Bas Espagne Portugal Irlande France Bretagne mark Ouest semble
Catholiques pratiquants
réguliers 23 28 37 38 57 41 32 58 66 67
irréguliers 26 25 31 27 40 38 34* 60 66 36
Catholiques non pratiquants 27 36 24 35 39* 36 63 54 63 40
Protestants pratiquants
réguliers 17* 38* 57 63 73 67 61
irréguliers 60 56 79* 73 65
Protestants non pratiquants 51 54 47 67 58
Sans religion 42 29 39 50 35 42 64 65 71 44
Athées convaincus 55 42 35 62 51 58 85* 68 83 56
Ensemble 26 33 31 33 38 41 50 57 65 68 45
N.B 10 individus inclus dans une catégorie par exemple cas des irlandais athées convaincus) les pourcentages de politisés ne figurent
pas dans le tableau entre II et 30 individus dans la catégorie un suit le pourcentage indiqué ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
litisation La critique des systèmes religieux fait probablement partie un
univers symbolique où la politique est valorisée et où comme on le verra
plus loin les valeurs de gauche sont fortement défendues Enfin si le degré
intégration au catholicisme globalement pas impact sur le niveau de
politisation on observe cependant une politisation plus élevée chez les pra
tiquants que chez les non pratiquants pour les Pays-Bas la Belgique et surtout
la France 14 Il peut donc avoir des contextes ecclésiaux catholiques où et présence au monde sont valorisées Des effets semblables sont
observables chez les protestants néerlandais et danois
La participation politique si elle est liée la politisation constitue ce
pendant un phénomène distinct On peut être politisé est-à-dire intéresser
la politique et valoriser ce domaine activité et ne jamais participer une
action Ou au contraire on peut participer des actions politiques
sans être politisé Cette attitude est même fréquente en ce qui concerne le
vote acte souvent accompli de manière rituelle pour manifester sa conformité
idéal du bon citoyen mais sans avoir une maîtrise forte des codes de la
politique et sans particulièrement intéresser aux débats politiques enquête
European Values est pas très riche en indicateurs de participation poli
tique La participation la plus fréquente savoir le vote est pas mesurée
On dispose par contre une question permettant appréhender les formes
non-conventionnelles et protestataires action politique 15) les formes
action politique directe souvent exprimées dans le cadre de groupes de pres
sion Cette question 16 dénombre ceux qui ont déjà signé une pétition par
ticipé une manifestation autorisée un boycott une grève sauvage ou
encore occupation de bureaux ou usines partir de cette question une
échelle de participation politique directe été construite et le tableau en
présente les résultats 55 de échantillon déjà expérimenté au moins une
forme de protestataire et les relations observables sont très
proches de celles du tableau Si les protestants paraissent dans la colonne
Ensemble participer beaucoup plus activement la politique que les catho
liques cela est un effet indirect médiatisé par la culture nationale Dans
les pays bi-confessionnels les catholiques participent autant que les protes
tants Les cultures nationales sont plus ou moins participatives 17) mais in
tégration un système religieux que des effets directs limités Par contre
les données montrent nouveau effet important de absence de religion et
de la déclaration athéisme quels que soient le pays et la classe âge
ceux qui refusent les systèmes religieux participent plus fortement la politique
Certaines études ont montré un fort niveau de participation
allait souvent de pair avec une forte attitude postmatérialiste Cette orien-
cit. 14 163-200 Cf Pierre BR CHON Le Rapport la politique dans Les Valeurs des Fran ais op
15 adjectif politique doit ici être entendu au sens large il applique toutes les formes
de mobilisation sociale et politique
16 Inspirée des travaux de Samuel BARNES Max KAASE et al Political Action Mass
Participation in Five Western Démocraties Sage 1979 607
17 noter le niveau très élevé de participation politique directe en Grande-Bretagne
avec des écarts assez faibles selon attitude religieuse Ce haut niveau est dû essentiellement
la place occupent les pétitions dans les formes action politiques en
104 Tableau de personnes ayant participé au moins une action politique directe selon attitude religieuse et le pays
Grande- Dane Allemagne En Espagne Portugal Belgique Irlande France Pays-Bas Italie Bretagne mark Ouest semble
Catholiques pratiquants
réguliers 22 28 50 45 43 53 87 40 51 43
irréguliers 22 30 50 64* 53 54 53 46 55 48
Catholiques non pratiquants 44 49 56 68* 55 73 36 57 49
Protestants pratiquants
réguliers 43* 38* 76 55 54 55 64
irréguliers 77 57 57* 59 65
Protestants non pratiquants 74 58 29 57 64
Sans religion 41 56 56 66 69 57 76 76 57 71 64
Athées convaincus 62 53 61 77 90* 84 85 79 94 89
Ensemble 28 40 52 52 45 57 76 59 53 57 55 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
tation plus fréquente dans les jeunes générations consiste privilégier pour
avenir des objectifs de qualité de la vie plutôt que des objectifs de santé
économique et de maintien de ordre enquête fait se situer les individus
par rapport trois séries de quatre objectifs Chacun doit dans chaque série
en choisir deux sur quatre Les proposés peuvent dans six cas sur
douze être qualifiés la suite de Ronald Inglehart 18) de matérialistes
maintenir ordre dans le pays combattre la hausse des prix assurer
une marche régulière de économie lutter contre la criminalité main
tenir un haut niveau de croissance économique assurer notre pays une
armée forte pour se défendre Les six autres items témoignent objectifs
dits postmatérialistes symptomatiques de sociétés libérées des soucis du len
demain en ce qui concerne leur économie et leur sécurité et qui peuvent donc
soutenir des objectifs plus qualitatifs comme augmenter la participation des
citoyens aux décisions du gouvernement garantir la liberté expression
progresser vers une société moins impersonnelle plus humaine progres
ser vers une société où les idées comptent davantage que argent faire
en sorte que les personnes du pays aient leur mot dire dans
leur travail leur quartier leur commune rendre nos villes et nos campagnes
plus belles opposition entre objectifs matérialistes et postmatérialistes tra
duit deux orientations très différentes une vision plus réaliste et gestionnaire
opposée une vision plus idéaliste et humaniste Une échelle de postmaté
rialisme été créée en fonction du nombre objectifs de cette nature choisis
par chaque enquêté Nous isolons ainsi ceux qui se caractérisent par un niveau
élevé de postmatérialisme cf tableau Les catholiques ont pas un
de très différent de celui des protestants et intensité de
intégration un système religieux pas effet net Par contre confor
mément au modèle mis en évidence par Inglehart le postmatérialisme est
moins développé dans les pays plus pauvres Portugal Irlande) il est plus
fort dans les pays plus développés avec cependant des modulations Ainsi
les Danois compris chez les jeunes se caractérisent par un niveau assez
bas de postmatérialisme Cette attitude ne représente donc pas une adaptation
mécanique au développement économique Il agit une adaptation très dé
pendante de la culture nationale
Comme pour le niveau de politisation et de participation politique là en
core apparaît une spécificité des sans religion et athées convaincus beaucoup
plus postmatérialistes que les adeptes des religions Les jeûnes constituant
une génération plus favorable au postmatérialisme et aussi plus indifférente
la religion) on pourrait penser il agit ici seulement un effet de gé
nération Il en est rien Les 18-29 ans sans religion ou athées adoptent plus
que les autres jeunes cette orientation postmatérialiste Le postmatérialisme
est aussi très lié au niveau éducation plus on fait des études longues
plus on est postmatérialiste Mais même niveau études les sans religion
et surtout les athées convaincus sont toujours plus postmatérialistes que les
autres catégories religieuses Il donc bien un effet spécifique de absence
de religion sur attitude postmatérialiste
18 Cf Ronald INGLEHART The Silent Revolution Changing Values and Political Styles
Among Western Publics Princeton University Press 1977 482 p. Culture Shift in Advanced
Industrial Societies Princeton Press 1990 484 Ce dernier ouvrage été traduit
en fran ais sous le titre La Transition culturelle dans les sociétés industrielles avancées Eco
nomica 1993 576
106

¡Sé el primero en escribir un comentario!

13/1000 caracteres como máximo.