L'État et les minorités religieuses en Espagne (du national-catholicisme à la construction démocratique) / The State and Religious Minorities in Spain (From the National Catholicism to the Democracy Building) - article ; n°1 ; vol.98, pg 9-30

De
Archives des sciences sociales des religions - Année 1997 - Volume 98 - Numéro 1 - Pages 9-30
During half a century, Spain has undergone considerable changes. From 1939 (the year of General Franco's coming to power) to the present times, Spanish society has passed from dictatorship to democracy, the Catholic Church has given up the Counter Reformation for the sake of modernity, and religious minorities have got legal recognition. This process of soft secularization, contrasting with passed violent confrontations, has been accounted for in this paper, with its successive phases, on the case of two minority religions having deep historical roots in Spanish territory - the Judaism and the Islam. This led to an analysis of the State/religions regulation pattern currently practiced in Spain and of the political use of its Jewish and Muslim past.
En l'espace d'un demi-siècle, l'Espagne a vécu des changements de grande ampleur. De 1939 (date de l'arrivée au pouvoir du général Franco) à nos jours, la société espagnole a évolué de la dictature à la démocratie, l'Eglise catholique a renoncé à la contre-réforme au nom de la modernité et les minorités religieuses ont accédé à la reconnaissance légale. Ce processus de sécularisation en douceur, qui contraste avec les violents affrontements du passé, est ici restitué dans ses phases successives et à travers la prise en compte des deux religions minoritaires historiquement enracinées sur le territoire ibérique - le judaïsme et l'islam. Ceci conduit à analyser le modèle de régulation Etat/religions actuellement en vigueur en Espagne et les usages politiques du passé juif et musulman.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publicado el : miércoles, 01 de enero de 1997
Lectura(s) : 49
Número de páginas: 24
Ver más Ver menos

Danielle Rozenberg
L'État et les minorités religieuses en Espagne (du national-
catholicisme à la construction démocratique) / The State and
Religious Minorities in Spain (From the National Catholicism to
the Democracy Building)
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 98, 1997. pp. 9-30.
Citer ce document / Cite this document :
Rozenberg Danielle. L'État et les minorités religieuses en Espagne (du national-catholicisme à la construction démocratique) /
The State and Religious Minorities in Spain (From the National Catholicism to the Democracy Building) . In: Archives des
sciences sociales des religions. N. 98, 1997. pp. 9-30.
doi : 10.3406/assr.1997.1103
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1997_num_98_1_1103Resumen
En un espacio de medio siglo, España ha vivido cambios profundos. De 1939 (llegada al poder del
general Franco) a nuestros dias la sociedad española evolucionó de la dictadura a la democracia, la
Iglesia católica renunció a la contra-reforma en nombre de la modernidad y las minorias religiosas
accedieron al reconocimiento legal. Este proceso de secularisación "suave", en ruptura con los
violentos afrontamientos del pasado, se restituye aqui en sus fases sucesivas y tomando en cuenta las
dos religiones minoritarias de profundo arraigo en el territorio ibérico : el Judaismo y el Islam.
Esto nos lleva a analizar el modelo de regulación Estado/religiones actualmente en vigor en España y
los usos politicos del pasado judio y musulman.
Abstract
During half a century, Spain has undergone considerable changes. From 1939 (the year of General
Franco's coming to power) to the present times, Spanish society has passed from dictatorship to
democracy, the Catholic Church has given up the Counter Reformation for the sake of modernity, and
religious minorities have got legal recognition. This process of "soft" secularization, contrasting with
passed violent confrontations, has been accounted for in this paper, with its successive phases, on the
case of two minority religions having deep historical roots in Spanish territory - the Judaism and the
Islam. This led to an analysis of the State/religions regulation pattern currently practiced in Spain and of
the political use of its Jewish and Muslim past.
Résumé
En l'espace d'un demi-siècle, l'Espagne a vécu des changements de grande ampleur. De 1939 (date de
l'arrivée au pouvoir du général Franco) à nos jours, la société espagnole a évolué de la dictature à la
démocratie, l'Eglise catholique a renoncé à la contre-réforme au nom de la modernité et les minorités
religieuses ont accédé à la reconnaissance légale. Ce processus de sécularisation "en douceur", qui
contraste avec les violents affrontements du passé, est ici restitué dans ses phases successives et à
travers la prise en compte des deux religions minoritaires historiquement enracinées sur le territoire
ibérique - le judaïsme et l'islam. Ceci conduit à analyser le modèle de régulation Etat/religions
actuellement en vigueur en Espagne et les usages politiques du passé juif et musulman.Arch de Sc soc des Rel. 1997 98 avril-juin 9-30
Danielle ROZENBERG
LETAT ET LES MINORITES RELIGIEUSES EN ESPAGNE
du national-catholicisme la construction démocratique
Au terme de trois années de guerre civile la victoire du camp nationaliste
dirigé par le général Franco avril 1939 se solde par instauration un ré
gime politique en rupture radicale avec les principes et les institutions de la
Seconde République Concernant la question religieuse le nouveau pouvoir
engage un combat sans merci contre athéisme républicain et restaure la
toute puissance de glise catholique qui redevient religion tat Cette pre
mière phase du franquisme été qualifiée par les historiens de national-ca
tholicisme au sens où le régime totalitaire mis en place et fondé sur existence
un parti unique la Phalange confie glise nationale la reconquête re
ligieuse de la société Pour reprendre les termes de Guy Hermet la période
se caractérise par la collaboration étroite ostensible et officialisée de tat
et de appareil ecclésiastique au point que glise apparaît au moins autant
que la Phalange comme une sorte administration publique du moral du peu
ple et tat comme une manière de théocratie dont le Caudillo par la grâce
de Dieu serait le prophète vivant 1)
De 1939 nos jours Espagne va vivre des changements de grande am
pleur Sous Franco même le régime évolue lentement vers une technocratie
visant efficacité économique apte lui procurer une nouvelle base de lé
gitimité Durant ces décennies les positions de glise catholique se modi
fient elles aussi en écho aux revendications formulées par une large partie
de la population et selon une logique interne ouverture dans esprit du
Concile Vatican II Après être identifiée au pouvoir autocratique la hiérar
chie catholique en distancie en optant pour le libéralisme politique elle
renonce par ailleurs son statut hégémonique acceptant le principe une
déconfessionnalisation de tat et le dialogue avec les confessions minori
taires du pays Les années 1975-1982 de la transition démocratique voient
accélération du retour au pluralisme Constitution de 1978 garantissant les
libertés fondamentales établissant la neutralité de tat en matière religieuse
et la liberté de culte Depuis 1982 date de arrivée des socialistes au gou-
HERMET Guy Espagne au XXe siècle Paris PUF 1992 Iré éd 1986) 177 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
vernement ces acquis démocratiques ont trouvé leur inscription au lan lé
gislatif statuts autonomies des régions accords de coopération tat/reli
gions minoritaires réforme du code pénal...)
En espace un demi-siècle la société espagnole est ainsi passée de la
dictature la démocratie glise Espagne renoncé la contre-réforme
au nom de la modernité et les minorités religieuses ont accédé la reconnais
sance légale est ce processus de sécularisation en douceur que on se
propose de restituer et analyser ici 2)
TAT FRANQUISTE ET MONIE DE GLISE
glise triomphante
Le thème de la Croisade nationale-catholique du combat pour une Es
pagne Une délivrée des éléments corrupteurs de étranger avait constitué
un axe majeur de ralliement et de propagande parmi les partisans du général
Franco durant la guerre civile
glise avait dès automne 1936 apporté son appui insurrection mi
litaire dans le droit fil de son hostilité ce que la République avec son projet
de déconfessionnalisation de tat avait représenté Le 1er juillet 1937 une
lettre collective signée par ensemble des évêques sauf deux présentait la
guerre menée par les franquistes comme une croisade et cautionnait action
de Franco
Nous affirmons que le soulèvement civico-militaire eu au fond de la
conscience populaire un double enracinement celui du sens patriotique qui
vu unique fa on de soulever Espagne et éviter la ruine définitive et le sens
religieux qui considéré comme la force qui devait réduire impuissance les
ennemis de Dieu et comme la garantie de la continuité de sa foi et de la pratique
de la religion
Dès la victoire acquise le national-catholicisme est érigé en doctrine
officielle du régime et en programme de gouvernement ainsi résumé par le
cardinal Goma primat Espagne
Gouvernants Faites du catholicisme voiles déployées. Pas une loi pas
une chaire pas une institution pas un journal en dehors ou contre Dieu et son
glise en Espagne 3)
La reconnaissance officielle du pluralisme religieux applique aux trois grandes reli
gions minoritaires Espagne islam le judaïsme et le protestantisme Toutefois compte-tenu
de imprécision de nos données concernant la minorité protestante une part et autre part
de enracinement historique de islam et du judaïsme dans la péninsule ibérique qui confère
aux minorités musulmane et juive contemporaines une place singulière dans la relecture en cours
du passé pluriel de Espagne il nous paru préférable de focaliser analyse sur les relations
hispano-juives et hispano-musulmanes Ajoutons encore que nous ne disposons pas informa
tions fiables quant aux éventuels groupes et mouvements religieux apparition récente
LABOA J.M. El integrismo un talante limitado excluyente Madrid Narcea 1985
repris in PEREZ DIAZ Victor El retorno de la sociedad civil Madrid Instituto de Estudios
Econ micos 1987
10 TAT ET LES MINORIT RELIGIEUSES EN ESPAGNE
Une série de mesures annulant les réformes libérales et laïcisantes de la
période républicaine ou créant des juridictions exception donnent un ca
ractère permanent au régime appliqué pendant la guerre civile est ainsi
que la loi du 23 septembre 1939 abroge le divorce et que ordonnance du
10 mars 1941 confirme obligation de fait du mariage religieux Sur le plan
scolaire divers textes promulgués entre 1936 et 1943 rendent enseignement
religieux nouveau obligatoire dans les écoles publiques rétablissent les sub
ventions enseignement confessionnel et accordent glise un droit de
contrôle sur ensemble du système éducatif Dans le domaine judiciaire enfin
la loi du 1er mars 1940 sur la répression de la ma onnerie et du communisme
érige en délit soumis un tribunal spécial et justiciable de longues peines
de prison la profession de ces idées dissolvantes contre la Religion la Patrie
et les institutions fondamentales 4)
La conjuration judéo-ma onnique communiste est désignée de manière
récurrente comme ennemi diabolique responsable des maux de Espagne
déclarations du cardinal Goma publications de la presse phalangiste dis
cours de amiral Carrero Blanco... Ainsi ces paroles du général Franco
Le judaïsme la ma onnerie et le marxisme étaient des griffes plantées dans
le corps national par les dirigeants du Front populaire qui obéissaient aux
consignes du Komintern russe
Ne nous faisons pas illusions esprit judaïque qui sait si bien pactiser
avec la révolution anti-espagnole ne peut pas extirper en un jour et palpite au
fond de nombreuses consciences 5)
La contribution de Eglise catholique des militaires et de la Phalange
la victoire et leur rôle de piliers du régime en formation sont ainsi entérinés
en paroles et en actes en même temps est fixé le sort assigné aux vaincus
Conjointement le général vainqueur se construit une légitimité historique
travers évocation une continuité naturelle par rapport aux Rois catho
liques et Empire sa visite Escoriai le 20 mai 1939 pour se recueillir
longuement sur le tombeau de Charles Quint est cet égard significative)
visant faire oublier les assises douteuses un pouvoir issu un pronuncia
miento
Dès lors le système franquiste se caractérise par une essentielle dualité
Son cadre formel de référence est inspiration totalitaire puisque outre la
monopolisation du pouvoir politique par le parti unifié ce qui le définit est
la mise en place instruments destinés encadrer individu dans sa réalité
organique tel est le rôle des mouvements de masses Frente de Juventudes
pour la jeunesse Secci femmina de Falange pour les femmes le syndicat
vertical surtout Mais cette structure phalangiste dans son inspiration et ses
principes investit un contenu clérical et religieux qui en modifie la portée
Franco et ses idéologues ont toujours déclaré que le caractère national du
nouveau régime tenait son enracinement dans la tradition catholique sim-
HERMET Guy op cit
Discours prononcé le 19 mai 1939 lors du grand défilé du jour de la victoire reproduit
en gros titres le jour suivant dans le quotidien phalangiste Arriba Cf également Arriba et ABC
18 juillet 1940 11 et pp 15-16 respectivement
11 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
plemeni vivifiée par la nouveauté nationale-syndicaliste De fait il
pas eu de régime fasciste ou fascisant plus identifié son glise nationale 6)
La victoire nationaliste dans la guerre civile supposé un essai systé
matique de réalisation des idéaux de la contre-réforme en plein XXe siècle
avec la confessionalité de tat et la catholicisation intégrale de la société
... Dans les années quarante et cinquante glise ... exer ait par déléga
tion autorité de tat dans des domaines comme enseignement la régu
lation et le contrôle de la vie quotidienne ... En autres termes il était
constitué une sorte de mesogobierno culturel ou moral charge de glise
qui maintenant disposait de moyens extraordinaires pour contrôler les espaces
publics et privés de la société 7)
Les années cinquante marquent apogée de alliance entre tat fran
quiste et glise espagnole Le concordat avec le Saint Siège est signé le 27
août 1953 après que le Vatican eut cédé sur le droit de présentation des évê-
ques exigé par Franco Il confirme pour essentiel accord de 1941 est-à-
dire le statut public de glise 8)
Le sort des minorités religieuses
Le nouveau régime ne fait pas seulement table rase du passé immédiat
savoir des réformes de la période républicaine 1931-1936) il frappe égale
ment amnésie le processus de libéralisation et de modernisation de Espagne
engagé depuis les années 1860 Concernant plus spécifiquement aspect re
ligieux il nie la présence sur le territoire espagnol de minorités religieuses
acculées la pratique clandestine et la non existence sociale
Dans les limites du Protectorat espagnol au Maroc et des Présides Ceuta
et Melilla) la liberté de culte pour les musulmans et les juifs qui résident
est soumise aucune restriction particulière Ceuta et Melilla qui relèvent
une juridiction militaire le Gouverneur reconnaît les différentes commu
nautés Durant les premières semaines du soulèvement de juillet 1936 des
exactions ont été commises contre les juifs instigation de la Phalange
Tétouan Ceuta et Melilla notamment magasins spoliés locaux communau
taires réquisitionnés assassinats de conseillers municipaux socialistes sans
il soit toujours possible de faire la part entre appartenance juive et en
gagement républicain des victimes Puis la vie des communautés est revenue
la normalité
Il en va tout différemment pour les juifs de la péninsule ibérique unité
religieuse de Espagne réalisée travers la chute de Grenade expulsion
MAURICE Jacques SERRANO Carlos Espagne au XXe siècle Paris Hachette 1992
PEREZ DIAZ Victor La primada de la sociedad civil El proceso de formaci de la
Espana democratica Madrid Alianza Editorial 1993
Concernant les rapports glise catholique tat durant le régime franquiste on peut
rappeler la pertinente périodisation proposée par Guy HERMET 1936-1944 Croisade et na
tional-catholicisme 1945-1957 Action catholique au pouvoir 1957-1969 le règne des
technocrates 1969-1975 le Franquisme sans glise in HERMET Guy Les Catholiques
dans Espagne franquiste Les acteurs du jeu politique Chronique une dictature Paris
Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques 1980 et 1981
12 ETAT ET LES MINORITES RELIGIEUSES EN ESPAGNE
des juifs et des morisques parachevée par anéantissement des hérétiques au
moyen de Inquisition 9) était lézardée partir des années 1860 la
faveur de la Constitution de 1869 reconnaissant la liberté de culte et de la
conviction ancrée parmi les libéraux aux Cortes il fallait ouvrir le pays
aux banquiers et industriels étrangers afin engager sa modernisation un petit
nombre de juifs étaient établis dans la péninsule ibérique Ce nouveau
contexte associé des événements extérieurs dramatiques guerre Afrique
pogroms en Europe Orientale est origine du développement contemporain
du judaïsme en Espagne
la Première Guerre mondiale le nombre de juifs résidant dans la
Péninsule est restreint quelques petits artisans et commer ants origine ma
rocaine concentrés dans le sud du pays et une poignée industriels et de
banquiers principalement établis Madrid La période 1914-1930 voit ar
rivée de juifs de Turquie et de Grèce liée la dislocation de Empire ottoman
Durant les années 1931-1936 Espagne re oit un afflux de réfugiés fuyant
la montée du nazisme De sorte que quelques 6000 juifs résident en Espagne
dont 5000 Barcelone la ville commercialement active éclate la
guerre civile Il en reste plus que centaines la fin du conflit
Diverses mesures antijuives sont adoptées sous la pression de glise
catholique Un rapport du 22 mars 1940 précise que les obsèques et les ma
riages juifs sont interdits ainsi que le rite de la circoncision les bébés juifs
ne peuvent pas être enregistrés sans avoir été préalablement baptisés et les
enfants doivent aller au catéchisme ils veulent être scolarisés Barcelone
le cimetière juif est rasé En octobre 1940 toutes les institutions juives sont
dissoutes
On déjà mentionné impossibilité de fait du mariage civil La circulaire
ministérielle du 10 mars 1941 référant stipule
Les juges municipaux autorisent autres mariages civils que ceux dont
les contractants appartenant pas la religion catholique prouvent par des do
cuments leur non catholicité
Il est difficilement concevable pour des personnes victimes des persécu
tions nazies au début des années trente aller se déclarer juives ou athées
Dans ce contexte plusieurs familles origine allemande se convertissent Pour
les juifs Espagne est le retour au secret une sorte de néo-marra-
nisme 10 Paradoxalement entre 1939 et 1945 la Péninsule accueille des
Européens de toutes nationalités dont de nombreux juifs qui franchissent la
frontière pour échapper aux persécutions auxquels ajoutent les protégés sé-
pharades rapatriés 11)
Le rôle de Franco dans le sauvetage des juifs durant la guerre est ambigu
il est évident que Espagne protégé plusieurs dizaines de milliers de juifs
les sauvant une mort certaine alors même que les autres pays occidentaux
Celle-ci été définitivement supprimée en 1834
10 BLIN Pascale Franco et les Juifs Paroles et actes Thèse de doctorat Paris vol.
Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III 1992
11 Un décret du gouvernement de Primo de Rivera daté du 20 décembre 1924 offert
aux sépharades la possibilité de devenir citoyens espagnols sous certaines conditions Sans grande
portée autre que symbolique en leur temps ces dispositions permettront le sauvetage des sé
pharades orientaux considérés comme des nationaux dans les années 1939-1945
13 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
pratiquaient des politiques collaborationnistes vis-à-vis de Allemagne les
bénéfices politico-économiques une telle entreprise neutralité de Es
pagne confirmée mesure que se précise la victoire alliée devises prélevées
au passage de la frontière ainsi que la lenteur voulue des rapatriements
les premiers rapatriés doivent quitter le sol espagnol pour que autres
soient autorisés pénétrer dans le pays ce qui conduit la déportation
certains judéo-espagnols en attente sont tout aussi incontestables En optant
pour une attitude passive autrement dit une absence de ligne définie la
fois opportuniste et dénuée de racisme le gouvernement espagnol été guidé
par un double souci ne pas indisposer les alliés tout en évitant la résurgence
une nouvelle question juive en Espagne quatre cent cinquante ans après
expulsion 12)
Il faut signaler que attitude espagnole égard des juifs oscille depuis
le début du siècle entre deux pôles
un anti-judaïsme traditionnel hérité de Inquisition et de enseignement
de glise
un philoséphardisme lié un projet expansion coloniale où les ju
déo-espagnols sont des nationaux même appuyer les ambitions géopo
litiques espagnoles en Méditerranée orientale
Si on excepte un certain discours antisémite importé postérieur af
faire Dreyfus traductions de Drumont de Ford des Protocoles des Sages de
Si n... et la judéophobie de la Phalange directement inspirée du nazisme on
peut dire que antisémitisme de type occidental existe pas en Espagne Pour
en revenir attitude même de Franco deux écrits évoquant les juifs espa
gnols avec respect et compassion 13) attestent de fa on surprenante au re
gard des discours politiques mentionnés précédemment que le Caudillo ne
nourrissait aucune hostilité personnelle égard des juifs Absent depuis plu
sieurs siècles de leur expérience quotidienne figure abstraite le juif ne
suscite pas chez les Espagnols en ces années franquistes le rejet raciste qui
peut exister dans autres pays européens mais plutôt indifférence En té
moignent différents communiqués du ministère des Affaires étrangères durant
la Seconde Guerre mondiale et après le conflit où il est affirmé que la légis
lation espagnole établit aucune discrimination entre ses ressortissants pour
des motifs de race ou de religion
12 AVNI Haïm Espa Franco los judios Madrid Altalena 1982 éd originale en
hébreu Tel-Aviv 1974) OUAHNON Josette Espagne et les Juifs séphardites depuis 1920
vol. thèse de IIP cycle Paris Paris-Sorbonne 1981 MARQUINA Antonio OSPINA Gloria Inès
Espa los jud os en el siglo XX Madrid Espasa Calpe 1987 LISBONA José Antonio Retorno
Sefarad La politica de Espa hacia sus jud os en el siglo XX Barcelone Riopiedras/500
Centenario Comisi Nacional Judia Sefarad 92 1993
13 Le premier daté de juillet 1926 décrit les judéo-espagnols avec chaleur et sans aucun
stéréotype raciste dans la Revista de Tropas Coloniales propos de évacuation de la ville de
Xauen jusque-là occupée par les troupes espagnoles le second Raza publié en 1942 sous le
pseudonyme de Jaime de Andrade évoque la solidarité judéo-chrétienne en Espagne dans les
premiers temps de glise chrétienne Cf BACHOUD-TIBIKA Andrée Franco et les Juifs in
CRIPS L. CULLIN M. GABRIEL et TAUBERT eds Nationalismes Feminismes Exclusions
Mélanges en honneur de Rita Thalman Francfort Berlin Berne New York Paris Vienne
Ed Peter Lang 1994 pp 87-97 et BENNASSAR Bartolomé Franco Paris Perrin 1995
14 ETAT ET LES MINORITES RELIGIEUSES EN ESPAGNE
Dès 1945 le gouvernement espagnol autorise les centres communautaires
juifs reprendre leurs activités la synagogue de Barcelone rouvre ses portes
Seule une partie des réfugiés de la Seconde Guerre mondiale choisi de de
meurer en Espagne Les autres la plupart des ashkénazes partent établir
aux tats-Unis et en Israël On ignore quelques exceptions près le sort
des juifs étrangers acculés au départ en 1936
partir de 1956 importants flux migratoires en provenance du Maroc
mais aussi Egypte liés la montée des nationalismes arabes modifient le
profil de la judaïcité espagnole Cependant la reconstitution une vie juive
se fait dans la précarité et sous surveillance
LE CHOIX MOCRATIQUE DE GLISE
Un changement significatif se dessine dans les années soixante Le déve
loppement économique de Espagne rompt un isolement de plusieurs décen
nies en même temps il incite les dirigeants franquistes jouer la carte
européenne tenir compte de la réprobation des nations occidentales sur le
chapitre des libertés Il convient également de ne pas effaroucher les nombreux
touristes non catholiques qui choisissent de visiter le pays et donc assouplir
intransigeance endroit des confessions minoritaires
Parallèlement glise espagnole est traversée de conflits internes Une
partie du clergé écoute des revendications ouvrières estudiantines regio
nalistes cf la contestation au sein du clergé basque de base). et plus glo
balement des aspirations une partie de la population prend ses distances
par rapport aux solutions autoritaires de glise triomphante
Le Concile Vatican II joue un rôle décisif en prônant ouverture et le
dialogue avec les religions non chrétiennes Déclaration Nostra Aetate du 28
octobre 1965 Il va entraîner la hiérarchie espagnole dans une révision du
totalitarisme religieux Celle-ci se rallie la nouvelle classe politique en fa
veur une démocratie de type libéral Ceci débouche sur la Loi de Liberté
religieuse du 28 juin 1967 avec son article 1er paragraphe
exercice du droit la liberté religieuse con selon la doctrine catholique
doit être dans tous les cas compatible avec la confessionnalité de tat espagnol
proclamée dans ses lois fondamentales
Bien elle ne mette pas toutes les religions sur le même plan puisque
le catholicisme demeure religion tat la nouvelle loi garantit la liberté de
culte
alors interdite aux non-catholiques la fonction publique leur devient
accessible de même que engagement dans les forces armées et entrée dans
les conseils municipaux Le mariage civil est désormais possible Les élèves
non-catholiques sont dispensés de catéchisme Il agit donc de libertés élé
mentaires
Les communautés israélites de Madrid et Barcelone ont re en 1965 un
statut officiel En décembre 1968 occasion de inauguration solennelle
de actuelle synagogue de Madrid le Ministère de la Justice organisme res-
15 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
ponsable des cultes non catholiques dans une lettre adressée au Président de
la communauté fait officiellement dérogation édit expulsion de 1492
Environ 20000 musulmans principalement marocains résident en Es
pagne la fin des années soixante Ce sont très majoritairement des ouvriers
immigrés attirés par expansion rapide de économie espagnole et appel
en main-d uvre engendré par le développement des infrastructures Ils sont
pour heure encore inorganisés
La Constitution de 1978
II aura fallu attendre trois ans après la mort de Franco 20 novembre
1975 pour que cette nouvelle Constitution voit le jour Elle est adoptée par
référendum le décembre 1978
Après avoir affirmé la neutralité de tat face aux croyances religieuses
il entend ni défendre ni combattre mais seulement en garantir le libre
exercice le texte constitutionnel mentionne en son article 16
Est garantie la liberté idéologique religieuse et cultuelle des individus
et des communautés sans autres limitations dans leurs manifestations que les né
cessités du maintien de ordre public garanti par la loi
Nul ne pourra être contraint de déclarer son idéologie sa religion ou sa
croyance
Aucune confession aura un caractère étatique Les pouvoirs prendront
en compte les croyances religieuses de la société espagnole et maintiendront en
conséquence les relations de coopération avec glise catholique et les autres
confessions
Les grands principes posés par la Constitution sont repris dans la Loi
Organique du juillet 1980 La liberté religieuse et de culte est ainsi dé
finie
Le droit de professer les croyances religieuses librement choisies ou de en
professer aucune changer de confession ou abandonner celle que on mani
fester librement ses propres convictions ou leur absence ou abstenir
de les déclarer
CONSTRUCTION DEMOCRATIQUE ET STATUT DES RELIGIONS
MINORITAIRES
La normalisation des relations entre Etat espagnol et les minorités reli
gieuses du pays amorcée avec la Constitution de 1978 est accélérée partir
de 1982 date de arrivée de Felipe Gonzalez au gouvernement Ceci ex
plique la fois par évolution du climat général en Espagne et par une volonté
politique délibérée attitude de la hiérarchie catholique acceptant la dé-
confessionnalisation de tat et le dialogue avec les autres religions que on
évoquée précédemment ajoute un relâchement des liens entre les Espa
gnols et Eglise Parallèlement les orientations du gouvernement socialiste
volonté de laïcisation des institutions et de la vie publique recherche un
large consensus démocratique au plan intérieur souci de légitimité et in-
16

¡Sé el primero en escribir un comentario!

13/1000 caracteres como máximo.