Des Indes occidentales à l’Amérique Latine. Volume 1

De

De part et d'autre de l'Atlantique, deux mondes longtemps unis sous l'autorité d'une même couronne, qu'elle soit espagnole ou portugaise, ont fini par se séparer au début du xixesiècle. Les Indes occidentales sont alors devenues l'Amérique latine mais les héritages préhispaniques et coloniaux n'ont pas cessé d'influencer les paysages urbains, les sociétés rurales et les mentalités collectives du monde latino-américain. Réunies pour rendre hommage au professeur Jean-Pierre Berthe, les quarante-six contributions présentées ici veulent donner de ce vaste ensemble, hétérogène sur le plan politique mais cohérent sur le plan culturel, une vision dynamique fondée sur la prise en compte de la longue durée. Le regard croisé d'historiens, de géographes, de sociologues, d'ethnologues et de linguistes permet de varier les approches scientifiques et de comparer des problématiques de recherche qui dépassent le cadre du continent américain pour s'intéresser aux relations entretenues par la métropole avec ses colonies. Dans cette perspective, l'imaginaire et les représentations symboliques ont autant d'importance que les réalités de la vie quotidienne, les luttes pour l'exercice du pouvoir ou l'évolution des pratiques économiques. Plus qu'un simple volume d'hommages, ce livre est donc un outil de recherche qui offre au lecteur curieux mille sujets de réflexion, aussi bien dans le domaine de l'histoire économique et sociale que dans celui de l'ethnohistoire ou de la géographie historique.


Publicado el : miércoles, 24 de abril de 2013
Lectura(s) : 13
Licencia: Todos los derechos reservados
EAN13 : 9782821827929
Número de páginas: 126
Ver más Ver menos
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Portada

Des Indes occidentales à l’Amérique Latine. Volume 1

Thomas Calvo y Alain Musset (dir.)
  • Editor : Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, CEMCA, IHEAL
  • Año de edición : 2009
  • Publicación en OpenEdition Books : 24 abril 2013
  • Colección : Historia
  • ISBN electrónico : 9782821827929

OpenEdition Books

http://books.openedition.org

Referencia electrónica

CALVO, Thomas (dir.) ; MUSSET, Alain (dir.). Des Indes occidentales à l’Amérique Latine. Volume 1. Nueva edición [en línea]. Mexico: Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 2009 (generado el 09 noviembre 2013). Disponible en Internet: <http://books.openedition.org/cemca/1353>. ISBN: 9782821827929.

Edición impresa:
  • ISBN : 9782902126378
  • Número de páginas : 126

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 2009

Condiciones de uso:
http://www.openedition.org/6540

De part et d'autre de l'Atlantique, deux mondes longtemps unis sous l'autorité d'une même couronne, qu'elle soit espagnole ou portugaise, ont fini par se séparer au début du xixesiècle. Les Indes occidentales sont alors devenues l'Amérique latine mais les héritages préhispaniques et coloniaux n'ont pas cessé d'influencer les paysages urbains, les sociétés rurales et les mentalités collectives du monde latino-américain. Réunies pour rendre hommage au professeur Jean-Pierre Berthe, les quarante-six contributions présentées ici veulent donner de ce vaste ensemble, hétérogène sur le plan politique mais cohérent sur le plan culturel, une vision dynamique fondée sur la prise en compte de la longue durée. Le regard croisé d'historiens, de géographes, de sociologues, d'ethnologues et de linguistes permet de varier les approches scientifiques et de comparer des problématiques de recherche qui dépassent le cadre du continent américain pour s'intéresser aux relations entretenues par la métropole avec ses colonies. Dans cette perspective, l'imaginaire et les représentations symboliques ont autant d'importance que les réalités de la vie quotidienne, les luttes pour l'exercice du pouvoir ou l'évolution des pratiques économiques. Plus qu'un simple volume d'hommages, ce livre est donc un outil de recherche qui offre au lecteur curieux mille sujets de réflexion, aussi bien dans le domaine de l'histoire économique et sociale que dans celui de l'ethnohistoire ou de la géographie historique.

Índice
  1. Ont collaboré à cet ouvrage

  2. Introduction

    Alain Musset
  3. Comment on devient historien

    Jean-Pierre Berthe y Alain Musset
    1. Le goût de l’Histoire
    2. La formation
    3. Les rencontres
    4. L’Amérique latine
  4. Espace et territoire

    1. Un projet de réductions indigènes pour la Nouvelle-Biscaye

      L’avis de Nicolas de Barreda, missionnaire jésuite à San Andrés, en 1645

      Chantal Cramaussel
      1. Le texte et son auteur
      2. La lamentable situation des missions et des forts militaires en 1645 en Nouvelle-Biscaye
      3. Le projet de réductions
      4. Épilogue
    1. El tributo como modelador de la geografía política India Novohispana

      Francisco González y Hermosillo Adams
      1. La primera señal de alerta
      2. Un nuevo impulso separatista
      3. Un año más de pleito y el mismo subterfugio de abuso fiscal
      4. En fin. un territorio étnico milenario se desmembra
      5. Las fisuras se pronuncian con nuevos brotes de disidencia
      6. Un primer paso: discriminar ios procesos de segregación
      7. Un segundo paso: unir las fuerzas contra el centralismo
      8. El futuro incierto de los distritos indios
      9. Epílogo
    2. Le culte de la cathédrale et l’espace urbain : le cas de Valladolid du Michoacán (xviie-xviiie siècles)

      Oscar Mazín
      1. Une cathédrale primitive au sein de la ville des couvents : 1586-1660
      2. Ermitages et chapelles deviennent des églises : 1660-1705
      3. 1705-1780 : la cathédrale domine la ville
    3. Une ville contre son roi : l’échec du déplacement de Mexico (1631)

      Alain Musset
      1. Mexico face au « risque » naturel
      2. L’impossible transfert
    4. Las ordenanzas de 1534 para la seguridad del tráfico transatlántico

      Pablo Emilio Pérez-Mallaína
      1. Apéndice I
      2. A2
    5. Une petite province coloniale : le Costa Rica pendant la première moitié du xviiie siècle

      Juan Carlos Solórzano Fonseca
      1. La Vallée centrale
      2. La région du centre et du sud caraïbe
      3. Les plaines du Nord
      4. Région nord et centre du Pacifique
      5. Région sud-Pacifique
    1. Toponymie vivante et toponymie morte (Huasteca, Mexique)

      Guy Stresser-Péan
      1. Les études de toponymie indigène au Mexique
      2. Toponymie aztèque dans le centre de la Huasteca potosina
      3. Toponymie des Huastèques actuels de l’État de Veracruz
      4. Toponymie nahua-mexicaine de la région de Huejutla (État de Hidalgo)
      5. Pauvreté toponymique de la région totonaque de Papantla (État de Veracruz)
  1. Chroniques du quotidien

    1. Les produits des « Indes Occidentales » dans la cuisine espagnole au siècle d’Or

      Jeanne Allard
    2. La epidemia de Tifo en Zacatecas (1892-1893) en la cultura popular

      Alicia Bazarte Martínez
      1. Antecedentes
      2. La epidemia
    3. De l’armée à l’office : ascension sociale et pratiques de pouvoir

      Michel Bertrand
    1. Larmes des veuves, indigence des fonctionnaires : aspects d’un malaise administratif en Nouvelle-Grenade (1788-1819)

      Jeanne Chenu
      1. Le sort des veuves
      2. La bureaucratie coloniale
    2. Salud, dinero y amor: inquisición y juego del oráculo en Culiacán (1627)

      Mario M. A. Cuevas
      1. El Tribunal de la fe en el noroeste virreinal
      2. Adivinación, superstición y oráculos en Nueva España
      3. Los oráculos
      4. El oráculo sinaloense
      5. Autor(es) de los oráculos
      6. Motivaciones de los consultantes
      7. Quiénes, dónde y cómo se consultaba
      8. La respuesta del medio a las conductas sortiarias
    3. Intimidades

      Asunción Lavrín
      1. La virginidad feminina como cosa pública
      2. La relación extramarital
      3. Relaciones «incestuosas»
      4. La intimidad conyugal y el abuso físico
      5. Otras intimidades sexuales
      6. Las cartas de amor
    4. Fêtes provinciales au Portugal à l’aube du xixe siècle

      Andree Mansuy Diniz Silva
    5. Les fantasmes d’une société en Andalousie au début du xviie siècle

      Pierre Ponsot
      1. Annexes
    6. La muerte «privilegiada» en el siglo xvii

      María de los Angeles Rodríguez Álvarez
      1. Exequias reales
      2. La muerte de los virreyes
      3. Fúnebres demostraciones a las virreinas
      4. Funerales a arzobispos y obispos
      5. Muerte de prelados y canónigos
      6. Militares
      7. Muertes de grandes personajes
  1. Vie intellectuelle et religieuse

    1. Libro y sociedad en la Sevilla del antiguo regimen (1700-1834): un diagrama socioeconómico

      León Carlos Alvarez Santaló
      1. Frecuencia y distribución social de los libros inventoriados
      2. El valor de los libros inventoriados y su distribución sociológica
    2. De la forme au contenu. propriété et parenté Indiennes à travers les testaments nahua de la vallée de Toluca à l’époque coloniale

      Nadine Béligand
    3. El estudio de la filosofía en las carreras de Los Graduados en la real Universidad de Guadalajara

      Carmen Castañeda
      1. El estudio de la filosofía
      2. Textos de filosofía escolástica
      3. Textos de filosofía moderna
      4. Entre la filosofía escolástica y la moderna
    4. Le christ et le plumassier en Nouvelle-Espagne au xvie siècle

      Danièle Dehouve
      1. La confection de statues légères : un aspect du travail du plumassier
      2. Les plumassiers au couvent
      3. Conclusion : les amanteca, des techniciens de la légèreté
    5. L’évangélisation du Nayarit (xvie-xviiie siècle)

    1. Jacqueline de Durand-Forest
      1. Situation géographique du Nayarit
      2. Organisation administrative
      3. Population
      4. La conquête spirituelle du Nayarit
      5. Persistance des pratiques idolâtres et tentatives nouvelles d’extirpation
    2. Ejemplo de sermón neoclásico: Panegírico de Santa Teresa de Fray Melchor de Talamantes

      Carlos Herrejón Peredo
      1. Análisis
      2. Comentarios
    3. Le monastère de Saint-Augustin de Guayangareo (Michoacán), vers 1571

      Jacques Hirzy
      1. Relación del pueblo de Guayangareo
      2. Appendice
    4. Quelques pages des livres de confréries de Chilón, Chiapas (1677-1720)

      Juan Pedro Viqueira
      1. Les temps obscurs
      2. Les temps nouveaux
      3. Temps d’espoir et temps de crise
      4. Temps de rébellion et temps de répression

Ont collaboré à cet ouvrage

1Victor Hugo ACUÑA ORTEGA, Centro de Investigaciones históricas, universidad de Costa Rica.

2Jeanne ALLARD, groupe de Recherches hispaniques, EHESS.

3León Carlos ALVAREZ SANTALÓ, universidad de Sevilla.

4Alicia BAZARTE MARTÍNEZ, Instituto Politécnico Nacional, Mexico.

5Nadine BÉLIGAND, université de Paris X, Nanterre.

6Michel BERTRAND, GRAL/IPEALT.

7Woodrow BORAH, University of California, Berkeley.

8Thérèse BOUYSSE CASSAGNE, CNRS.

9Thomas CALVO, CEMCA, université de Paris X.

10Fernando CASANUEVA, université de Bordeaux I.

11Carmen CASTAÑEDA, CIESAS, Occidente.

12Norma Angélica CASTILLO PALMA, UAM-Iztapalapa, doctorado EHESS.

13Jeanne CHENU, université de Paris VIII.

14Chantal CRAMAUSSEL, universidad Autónoma de Ciudad Juárez.

15Mario M. A. CUEVAS, Departamento de Sociología y Administración Pública, universidad de Sonora, Mexico.

16Danièle DEHOUVE, CNRS.

17María Fernanda G. DE LOS ARCOS, UAMU, Ixtapalapa.

18Fermín DEL PINO DÍAZ, C.S.I.C, Madrid.

19Marie-Danielle DEMÉLAS-BOHY, IHEAL.

20Jacqueline de DURAND-FOREST, CNRS.

21Isabel FERNÁNDEZ TEJEDO, EHESS.

22Antonio GARCIA-BAQUERO GONZÁLEZ, universidad de Sevilla.

23Richard L. GARNER, Penn State University.

24Pascale GIRARD, université de Marne-la-Vallée.

25Thomas GOMEZ, université de Paris X, Nanterre.

26Francisco GONZÁLEZ-HERMOSILLO ADAMS, dirección de Estudios Históricos, INAH.

27Carlos HERREJÓN PEREDO, el Colegio de Michoacán.

28Jacques HIRZY, docteur en Histoire.

29Asunción LAVRÍN, Howard University, Washington, D. C.

30Andrée MANSUY DINIZ SILVA, université de Paris III.

31Oscar MAZÍN, el Colegio de Michoacán.

32Jean MEYER, CEMCA.

33Claude MORIN, université de Montréal.

34Alain MUSSET, université de Paris X, Institut universitaire de France.

35Pablo Emilio PÉREZ-MALLAÍNA, universidad de Sevilla.

36Pierre PONSOT, université de Lyon.

37Dominique POULIGNY-GRESLE, EHESS.

38Maria de los Angeles RODRÍGUEZ ALVAREZ, Instituto Politécnico Nacional, Mexico.

39Adeline RUCQUOI, CNRS.

40Juan Carlos SOLÓRZANO FONSECA, université du Costa Rica.

41S. J. STEIN, Princeton University.

42Guy STRESSER-PÉAN, CEMCA.

43Arturo TARACENA ARRIOLA, Universidad de Costa Rica.

44Carmen VAL JULIÁN, ENS, Fontenay-aux-Roses.

45Juan Pedro VIQUEIRA, CIESAS del Sureste.

46Gisela VON WOBESER, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM.

47John WOMACK, Harvard University.

Introduction

Alain Musset

1Les études historiques sur l’Amérique hispanique à l’époque coloniale doivent beaucoup à la personnalité de Jean-Pierre Berthe, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales et ancien directeur de l’Institut des Hautes Études d’Amérique latine. Plus de trente années d’enseignement lui ont permis de former de nombreux jeunes chercheurs qui, de part et d’autre de l’Atlantique, ont appliqué dans leurs études les leçons de rigueur scientifique et de curiosité intellectuelle dispensées au cours de ses séminaires. Selon la loi du genre, ce livre d’hommages pourrait n’être que l’expression, couchée sur le papier, de la gratitude de ses anciens élèves et de l’estime de ses collègues français ou étrangers. Mais le nombre des contributions (46 articles) et la diversité des domaines abordés par les différents auteurs font que l’idée initiale d’une simple marque d’amitié et de reconnaissance a été largement dépassée.

2À bien des égards, l’ouvrage ainsi conçu est appelé à devenir un véritable outil de travail pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Amérique latine et à ses relations avec la péninsule Ibérique. Si l’époque coloniale, avec ses permanences, mais aussi ses contradictions et ses bouleversements, occupe fort logiquement le devant de la scène, elle ne peut se comprendre qu’en liaison avec son amont (les civilisations préhispaniques) et son aval (les mutations socio-politiques qui caractérisent le xixe siècle). C’est pourquoi le monde indien, traumatisé par les conséquences démographiques, économiques et culturelles de la conquête, occupe dans cet ensemble de textes historiques une place importante : il s’agit de montrer les voies suivies par les populations indigènes afin de s’intégrer, de gré ou de force, au système mis en place par les Espagnols sur les territoires rattachés à la Couronne à partir du xvie siècle. De la même manière, plusieurs contributions s’intéressent à une Amérique latine en gestation qui, depuis les guerres d’Indépendance jusqu’au début du xxe siècle, cherche encore son identité. Un continent métis, pris au piège de son héritage européen et de ses racines indiennes, tente de s’imposer sur la scène internationale et de justifier ses divisions politiques par le poids trop lourd des traditions et l’idée mal comprise d’un État-Nation inadapté aux réalités sociologiques de la plupart des pays latino-américains.

3L’ampleur du point de vue historique, qui couvre plus de quatre siècles entre l’arrivée de Cortés à Mexico (1519) et la création de l’Association générale des étudiants latinoaméricains de Paris, en 1925 (sans compter les textes consacrés au monde précolombien), va de pair avec une vision élargie du monde ibérique, qui déborde largement du cadre américain. Si l’on veut éviter une coupure géographique trop souvent entérinée par les études universitaires, mais qui reste néfaste à la compréhension des mécanismes internes du monde colonial, il apparaît indispensable de se pencher sur ce qui se passe, à la même époque, en Espagne et au Portugal mais aussi dans l’aire d’influence asiatique (Chine et Philippines) de ces deux grandes puissances maritimes. Un regard est donc porté sur ces mondes étranges aux yeux des Espagnols du xvie siècle qui, mal préparés au choc d’une telle rencontre, tentèrent de les rattacher à des traditions littéraires bien connues, comme pouvait l’être pour eux l’Utopie de Thomas More. Si l’Amérique tout entière, du Nouveau-Mexique à la Patagonie, du Pérou à la Caraïbe, forme le noyau dur des contributions présentées ici, plusieurs articles s’intéressent à la péninsule Ibérique dont les habitants, contrairement à bien des idées reçues, ne vivaient pas nécessairement au rythme de leurs lointaines colonies d’outre-mer.

4Comme le montre l’expérience, les dimensions prises par un ouvrage qui regroupe un aussi grand nombre d’articles portant sur une aire géographique aussi vaste et sur une période aussi longue, risquent de nuire à la cohérence du propos. Pour éviter la dispersion des idées et maintenir l’unité d’ensemble des différentes contributions, il est apparu nécessaire de les regrouper en six grandes sections qui se complètent et s’éclairent les unes par rapport aux autres. C’est ainsi qu’une première partie « Espace et territoire » traite de la construction et de l’organisation de l’espace hispano-américain. Il ne s’agit pas ici de planter un « décor » géographique ou de dresser un rapide « tableau d’introduction » destiné à replacer dans leur contexte américain les théories et les pratiques spatiales transplantées par les Espagnols dans le Nouveau Monde. Au contraire, à partir d’exemples précis, les divers intervenants évoquent la situation et l’évolution de plusieurs territoires étudiés selon des échelles différentes : la ville (Valladolid de Michoacan, Mexico), la région (le Costa Rica, la Huaxteca, la Nouvelle Biscaye), le sous-continent (Nouvelle-Espagne), l’océan Atlantique (conçu comme une voie de communication). L’espace naturel s’efface alors devant un espace social que les hommes essaient de contrôler et de remodeler afin d’en tirer le meilleur parti, mais qui, à l’usage, se révèle difficile à maîtriser. Même si la nature des dangers (et des remèdes proposés) était différente, il apparaissait aussi difficile d’assurer la sécurité du transport maritime entre l’Espagne et ses possessions américaines que de soumettre aux intérêts de la Couronne les populations indiennes de la Nouvelle-Biscaye ou de protéger Mexico des inondations. Au-delà des perspectives traditionnelles de la géographie historique, fondées sur la genèse des territoires et l’évolution des frontières, on s’intéresse à la mise en place d’une organisation spatiale qui, malgré les profonds bouleversements opérés au cours du xixe et du xxe siècle, n’a pas encore complètement disparu.

5Mais on ne peut pas concevoir un espace sans étudier les hommes qui le construisent et qu’il construit. C’est le thème de la deuxième partie de cet ouvrage, « Chroniques du quotidien », où l’on essaie de mettre en valeur la diversité des sociétés ibériques et hispanoaméricaines en analysant leurs pratiques journalières (la cuisine, l’amour), leurs espoirs de promotion ou de succès dans un monde très hiérarchisé, et leurs angoisses devant la maladie (épidémie de typhus à Zacatecas à la fin du xixe siècle) ou devant la mort. Le rôle des jeux, celui des fêtes, apparaît alors aussi important que celui des rituels funéraires qui sont une occasion parmi d’autres d’étaler au grand jour le statut privilégié des grandes familles. Pendant que les riches montrent leur richesse, les autres tentent d’apitoyer l’administration royale et d’obtenir quelques miettes du festin. Dans une société inégalitaire par essence, les fonctionnaires établis en Amérique, mais surtout leurs femmes et leurs enfants, forment un maillon particulièrement fragile qui dépend du bon vouloir de la Couronne. La faiblesse de leurs revenus et la précarité de leur poste expliquent pourquoi ils se laissent souvent tenter par des pratiques illicites qui, malgré les soupçons qui pèsent sur eux, facilitent leur ascension dans la hiérarchie coloniale.

¡Sé el primero en escribir un comentario!

13/1000 caracteres como máximo.

Difunda esta publicación

También le puede gustar

El dibujo arqueológico

de centro-de-estudios-mexicanos-y-centroamericanos

La Mitad del mundo

de centro-de-estudios-mexicanos-y-centroamericanos

Política e identidad

de centro-de-estudios-mexicanos-y-centroamericanos

siguiente